Une œuvre qui contient 26 années de réflexions : Le Bragonium

La « forme » est le résultat d’une longue recherche sculpturale de l’artiste Daniele Bragoni, elle contient une multitude d’informations concentrées en elle-même. Par cette représentation formelle l’artiste signifie l’équilibre et l’harmonie, ce qui est son idéal. L’ objectif recherché est de transmettre le bien-être.

 

Séparations et relations

Les formes portent les ondulations signent de l’acquit intellectuel, sociétal. Le modelage terminé, il sépare l’œuvre en éléments et dévoile ainsi la matière intérieure, ce qui existe à la naissance avant toute transformation. Ceci crée plusieurs éléments et permet à l’œuvre de se « mouvoir » dans l’espace qui dès lors intervient également.

 

Géométrie et ondulations

La symbiose entre l’école italienne et l’essentialité japonaise

 

Le Japon : aller vers l’essentiel

Il va étudier la sculpture, 2 mois au Japon. Plus que l’étude de la forme, il perçoit l’essentialité et comprend la force de l’équilibre. C’est le début d’une ère nouvelle.

 

Les « machines »

Etape d’une haute importance, ce sont les sculptures qui seront la première étape d’évolution de l’artiste. Sa compréhension du monde, de son fonctionnement et de la place de l’artiste dans la société. Il met en symbiose le temps et l’espace, l’art et la science. C’est un élan qui le détache de ce qu’il a appris pour l’amener vers ce qu’il découvre.

 

Le figuratif

Les premières sculptures reflètent l’étude anatomique dont l’école italienne installe les bases qui resteront toujours comme « socle » dans la pensée de l’artiste. Même quand il s’éloignera de cette représentation, l’importance de cet acquit, se traduira dans les œuvres futures.

 

© Daniele Bragoni 2016 by Johanna GINDT